Savoir Séniors Santé - 2. Le vieillissement cognitif

2014

Action chaînée avec : Savoir Séniors Santé - 2. Le vieillissement cognitif - 2013

Porteur de l'action : Caisse d'Assurance Retraite et de la Santé Au Travail du Sud-Est (CARSAT-Sud Est), Assurance Maladie

Président : Aline MOULIN

35 rue George, Marseille

08 21 10 13 13

http://www.carsat-sudest.fr

Thème
Santé mentale, Vieillissement

Contexte
Au 1er janvier 2014, 66 millions de personnes vivent en France, dont 63,9 en métropole.
A la même date, l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques estime la population de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur à 4 964 859 habitants soit 7,5 % de la population française.
Le vieillissement de la population se poursuit en PACA tout comme au niveau national. L’allongement de la durée de vie ainsi que l’avancée en âge des générations importantes du baby boom expliquent en partie ce phénomène.
En 2013, en région PACA, les plus de 60 ans représentent 27,1% de la population augmentant ainsi leur nombre de 21 % en 10 ans. Parmi eux, les plus de 80 ans sont toujours plus nombreux (+39 % en 10 ans) et représentent désormais 6,6 % de la population régionale, part légèrement supérieure au niveau national (5,7 %).
Si les tendances démographiques se maintiennent, la France métropolitaine comptera 73,6 millions d’habitants au 1er janvier 2060 dont 23,6 millions de personnes âgées de 60 ans ou plus, soit une hausse de 80% en 53 ans.

Depuis plusieurs années, la Cnav, la Caisse Centrale de la Mutualité Sociale Agricole (CCMSA), le Régime Social des Indépendants (RSI), l’Association Générale des Institutions de Retraite des Cadres (AGIRC) et l’Association pour le Régime de Retraite COmplémentaire des salariés (ARRCO) développent des actions de prévention de la perte d’autonomie auprès de leurs retraités. Depuis 2011, ces caisses de retraite insistent sur la nécessité de valoriser les actions entreprises ensemble dans le cadre de leur politique de promotion du vieillissement actif et de mieux se coordonner. L’objectif d’une politique d’action sociale menée en interrégime est de capitaliser sur les expertises de chacun afin de les mettre au service d’objectifs communs convergents pour favoriser le vieillissement autonome des personnes âgées.

Le 6 décembre 2013 la Carsat Sud-Est a rejoint l’Association de Santé, d’Education et de Prévention sur le Territoire Paca (Asept) créée en juin 2012 par la Mutualité Sociale Agricole Alpes Vaucluse, Provence Azur et l’Association régionale des organismes de MSA de la région Paca et dont le Régime Social des Indépendants (RSI) Provence Alpes et Côte d’Azur sont également membres adhérents.
L’objectif de cette association est de mutualiser les compétences et les moyens, de travailler en complémentarité et de déployer ainsi une offre cohérente d’actions de prévention en partenariat : conférences seniors, ateliers du bien vieillir, etc.
L’Asept sera chargée d’assurer, entre autres, la promotion et la réalisation d’actions de prévention ainsi que la mise en place de différents ateliers adaptés aux besoins des territoires et des personnes âgées, quel que soit leur régime d’appartenance.

En juillet 2011, l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (Inpes) et la Cnav renforçaient leur collaboration par la signature d’un accord-cadre. Conclu pour une durée de trois ans, cet accord visait à développer des actions communes ou complémentaires dans les champs de compétence des signataires, notamment dans le domaine de la prévention autour du plan « bien vieillir » des personnes retraitées du régime général.
Pour permettre une meilleure exécution de leurs missions, la Cnav et l’Inpes ont décidé via cette convention de renforcer leur collaboration afin de mettre en œuvre des actions concrètes dans trois domaines :
- le soutien à la production de connaissances, ainsi qu’au transfert, au partage et à la mutualisation de connaissances pour le développement d’actions de prévention autour du bien vieillir,
- le soutien au développement des compétences en prévention du bien vieillir de tous les acteurs et professionnels concernés,
- le soutien au développement et au renforcement de la communication et de l’information des retraités, de leur entourage et des professionnels concernés sur le vieillissement en pleine autonomie.

Le parcours de formation « Savoir Seniors Santé » développé par la Carsat Sud-Est permet de contribuer à la professionnalisation des métiers de l’aide à domicile et ainsi de s’assurer une qualité de service à ses assurés. Les formations permettent aux participants d’être plus sûrs de soi, de justifier leurs propos auprès des bénéficiaires et/ou d’être reconnu(e)s dans le cadre d’une validation des acquis d’expériences à travers les attestations que nos formateurs leur remettent et aussi grâce aux connaissances acquises.
Ces formations jouent également un rôle prépondérant dans la valorisation du professionnel de l’aide à domicile ; aussi bien pour la confiance en soi que pour l’estime de soi.

Objectif de l'action
* Objectif général
- Permettre aux professionnels des métiers de l’aide à domicile de mieux connaître le vieillissement cognitif et les maladies associées

* Objectifs opérationnels
- Développer l'acquisition de connaissances sur le déclin cognitif naturel ou les atteintes pathologiques du vieillissement
- Améliorer les connaissances sur les activités et techniques pouvant stimuler les capacités mentales des personnes dont ils ont la charge
- Amener l’aidant à adopter des attitudes qui favorisent le « prendre soin » de la personne âgée malade

Description
* Mise en place du module de formation « Mieux connaître le vieillissement cognitif et les maladies associées »
- Sur 2 journées de formation plus une demi journée de suivi, entre 2 et 3 mois après
- Pour un groupe de 10 à 15 professionnels des métiers de l’aide à domicile
- Par des professionnels titulaires d’un master en psychologie cognitive ou neuropsychologie
- Interventions composées de données théoriques, d’exercices ludiques, de conseils et de mises en situation

* Le premier jour
- Le cerveau – le comprendre pour mieux en prendre soin,
- L’anatomie du cerveau : les principales zones (lobes), les éléments constitutifs,
- La mémoire, les mémoires et les fonctions cognitives,
- Définition et exemples des principales fonctions cognitives

* Le deuxième jour
- Le vieillissement normal
- Les différents effets du vieillissement, au niveau physiologique, cellulaire et vasculaire
- Les principales pathologies, mieux les appréhender pour mieux les prendre en charge
- La maladie d’Alzheimer : les facteurs de risque, l’évolution, les réactions des patients et les comportements à adopter
- Les autres démences

Partenaire d'action
Les CCAS ; Associations d’aide à domicile ; Brain Up ; Gulliver ; MétaFor

Année de début de réalisation
2014

Année de fin de réalisation
2014

Durée
12 mois

Fréquence
Répétitive

Public
Personnes de plus de 55 ans, Professionnels de santé, Professionnels du social, Aidants

Nombre de personnes concernées
145 personnes

Type d'action
Communication, information, sensibilisation, Education pour la santé, Formation

Outils et supports utilisés :

Documents propres aux formateurs

Financeur
  • Assurance Maladie
  • - Régime général : CNAV via le Fond National d’Action Sanitaire et Sociale en faveur des Personnes Agées : 25 650 € €

Evaluation de l'action
* Indicateurs quantitatifs
- Nombre professionnels de l'aides à domicile formées : 145
- 14 formations réalisées

* Indicateurs qualitatifs
- Satisfaction des bénéficiaires : très forte
- Pertinence de la formation : 89%
- 83% des participants déclarent que la formation est directement transposable dans leur pratique professionnelle
- 86% des participants sont motivés à l’idée de réutiliser ce qu’ils ont appris
- 86% des participants pensent que cette formation va améliorer la qualité de leur travail
. Conditions matérielles : 83%
. Progression pédagogique :82%
- 97% des participants sont satisfaits des document utilisés et remis au cours de la formation
- 94% des participants pensent que cette formation va les aider dans leurs pratiques professionnelles
- 25% des répondants déclarent mieux comprendre les différentes pathologies cognitives à l’issue de la formation
- 7% se disent capables de pouvoir repérer les bénéficiaires malades
- 67% des participants ont pu apprendre des activités et techniques pouvant stimuler les capacités mentales des personnes dont ils ont la charge
- 46% des participants, soit près de la moitié, jugent pouvoir apporter une aide plus appropriée à leurs bénéficiaires grâce à l’acquisition d’une meilleure connaissance de la personne âgée, des maladies cognitives et des comportements à adopter
- 20% estiment avoir une meilleure approche des bénéficiaires grâce à une amélioration de la communication

Secteur d'activité
A domicile, Centre communal d’action sociale, Local d’association

Lieu d'intervention
Centre Local d'Information et de Coordination (CLIC), CCAS, associations d’aide à domicile

Niveau géographique
Régional

Commune
Gap, Laragne-Montéglin, Monteux, Nice, Biot, Aix-en-Provence, Martigues, Marseille, Aubagne, Toulon

Niveau départemental
Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var, Vaucluse

Niveau territorial de santé
Aix-en-Provence, Aubagne La Ciotat, Marseille, Martigues, Carpentras, Toulon-Hyères, Antibes, Nice, Sisteron, Gap

Plan national
ALZHEIMER ET MALADIES APPARENTEES - Plan maladie d’Alzheimer et maladies apparentées, GRAND AGE - Plan solidarité grand âge

Catégorisation
A1
Développement d'offres de promotion de la santé
A2
Représentation d'intérêts, collaboration entre organisations
A3
Mobilisation sociale
A4
Développement de compétences personnelles
B1
Offres en matière de promotion de la santé
B2
Stratégies de promotion de la santé dans la politique et les institutions
B3
Potentiel social et engagement favorables à la santé
B4
Compétences individuelles favorables à la santé
C1
Environnement physique favorable à la santé
C2
Environnement social favorable à la santé
C3
Ressources personnelles et types de comportement favorables à la santé
D
Augmentation de l'espérance de vie en bonne santé - Amélioration de la qualité de vie - Diminution de la morbidité et de la mortalité (liée à des facteurs de risque)