Tabado Guadeloupe

Guadeloupe

2020

Thème
Conduites addictives, Compétences psychosociales

Programmes
    Programme : Orientation 1 : Développer une offre pour tous tournée vers la prévention et la promotion de la santé
  • Objectif : Agir sur les déterminants de santé comportementaux pour améliorer l’état de santé des populations

Contexte
La prévalence du tabagisme chez les jeunes demeure élevée en France même si le nombre de fumeurs quotidiens parmi les adolescents de 17 ans a diminué, passant de 32% en 2014 à 25% en 2017 (ESCAPAD, 2017). En outre, on assiste depuis les quinze dernières années à un accroissement des Inégalités sociales dans la consommation de tabac (Pasquereau 2017) y compris chez les jeunes. La consommation quotidienne de tabac à 17 ans est ainsi deux fois plus élevée parmi les apprentis (47%) que parmi les lycéens (22%) (ESCAPAD, 2017). Les élèves des lycées professionnels sont également touchés par une consommation plus
Importante de tabac : Ils fument quotidiennement deux fois plus que les élèves des filières générales et technologiques (Le Nézet,2016).
Les données épidémiologiques et sociales dans les départements d'Outre-Mer apportent des singularités dont Il faut tenir compte lors de la comparaison sur les pratiques addictives entre les jeunes de la métropole et les jeunes Damiens. « Globalement les Domiens sont moins friands que les jeunes Métropolitains de cigarette et d'alcool. En 2011,le cannabis est le produit pour lequel les niveaux de consommation sont les plus proches entre la métropole et les DOM respectivement 41,S % et 31% (...) »
Le tabagisme est lié à la consommation du cannabis ;on assiste donc à une co-consommation qui n'est pas négligeable à prendre en compte.
Le programme national de réduction du tabagisme (PNRT) lancé en 2014,est une composante majeure du Plan cancer 2014-2019 visant à mettre en œuvre une stratégie nationale coordonnée de lutte contre le tabagisme. Il a pour objectifs de protéger les jeunes et d'éviter l'entrée dans le tabagisme, d'aider les fumeurs à s'arrêter et d'agir sur l'économie du tabac. Le fond de lutte contre le tabac créé en 2017 permet de donner une nouvelle Impulsion aux mesures de santé publique en renforçant les actions de prévention.
Le programme « TABADO » propose des interventions probantes sur la prise en charge du tabagisme « une stratégie d'accompagnement au sevrage tabagique des adolescents en milieu scolaire », Les éléments d'évaluation sur ce programme montrent que les effets de TABADO s'étendent au-delà des jeunes qui s'y sont Inscrits. En effet, il arrive régulièrement que des jeunes ayant assisté à la réunion d'information et en voyant certains de leurs camarades s'inscrire pour arrêter, essaient également d'arrêter de fumer sans suivre le programme TABADO. De plus, les inscrits au programme qui reçoivent des substituts nicotiniques
les partagent parfois avec d'autres amis fumeurs de l'établissement qui eux ne s'inscrivent pas non plus à
TABADO. De ce fait, l'approche TABABO favorise une prévention par les pairs.

Objectif de l'action
* Objectif général
- Repérer, suivre et prendre en charge les jeunes du lycée professionnel agricole de Baie-Mahault dans un programme d'arrêt du tabac

* Objectifs opérationnels
- Accompagner et encadrer au sevrage tabagique des jeunes volontaires du lycée
- Organiser une prise en charge individuelle des jeunes par des spécialistes
- Travailler avec les jeunes sur les compétences psychosociales avec des professionnels de la santé et du bien-être

Description
* Implantation du projet sur le territoire en développant le travail en réseau
- Réunions avec l'ensemble des partenaires
- Recrutement de professionnels de santé
- Définition du programme de prise en charge individuel et collectif
- Elaboration du suivi des groupes volontaires
- Planification des interventions et actions de l'établissement au programme
- Communication
. Durée : de septembre 2020 à janvier 2021

* Mise en place des diverses actions et le suivi des groupes de jeunes inscrits au sevrage tabagique
- Informer et mobiliser les jeunes pour l'inscription au projet
- Réunion d'information par classe
- Distribution du questionnaire (T0) et analyse de celui-ci
- Identification et constitution des groupes d'élèves (maximum 10 élèves) motivés et volontaires à intégrer le programme
- Présentation du calendrier aux jeunes avec les consultation/diagnostic, les séances individuelles et les séances de groupe avec les professionnels
- Distribution du questionnaire (T1) et analyse de celui-ci
. Durée : de janvier 2021 à juillet 2021

*Evaluation et valorisation du projet
- Réunions de débriefing avec les différents acteurs du projet
- Evaluation et rédaction du rapport
- Présentation des résultats aux financeurs
- Intégration de nouveaux établissements dans le dispositif
. Durée : de mars 2021 à septembre 2021

Partenaire de l'action
ARS ; Rectorat Guadeloupe ; ESMS; SEPSI ; Réseau Addiction Guadeloupe (RAG) ; Centre Médico-Psychologique (CMP) ; Centre de Soins, d'Accompagnement et de Prévention en Addiction (CSAPA) ; Brigade de Prévention de la Délinquance Juvénile (BPDJ) ; professionnels de la santé et du bien-être

Année de début de réalisation
2020

Année de fin de réalisation
2021

Durée
12 mois, de septembre 2020 à septembre 2021

Public
Jeunes 16-25 ans (insertion professionnelle)

Public autre
Jeunes en CFA, lycées professionnels et maisons rurales

Nombre de personnes concernées
10 personnes (prévisionnel)

Type d'action
Education pour la santé, Consultation ou accueil individualisé de prévention

Communication et valorisation de l'action
Flyers ; courriers ; Pronote

Financeur
  • Autre : Institut National du Cancer (INCa) : 50 000 €

Secteur d'activité
Etablissement scolaire lycée

Niveau géographique
Communal

Commune
Baie-Mahault

Niveau communal
Baie-Mahault

Niveau départemental
Guadeloupe

Niveau territorial de santé
centre

Plan national
CANCER - Plan cancer (2014-2019)

Catégorisation
A1
Développement d'offres de promotion de la santé
A2
Représentation d'intérêts, collaboration entre organisations
A3
Mobilisation sociale
A4
Développement de compétences personnelles
B1
Offres en matière de promotion de la santé
B2
Stratégies de promotion de la santé dans la politique et les institutions
B3
Potentiel social et engagement favorables à la santé
B4
Compétences individuelles favorables à la santé
C1
Environnement physique favorable à la santé
C2
Environnement social favorable à la santé
C3
Ressources personnelles et types de comportement favorables à la santé
D
Augmentation de l'espérance de vie en bonne santé - Amélioration de la qualité de vie - Diminution de la morbidité et de la mortalité (liée à des facteurs de risque)

Observation
Les perspectives à venir sont :
- Déploiement de l'action auprès d'autres établissements d'apprentissage et des établissements et services médico-sociaux (ESMS)
- Intégration de 3 nouveaux établissements dans le dispositif à partir de septembre 2021