Sport sur ordonnance digital

La réunion

2021

Porteur de l'action : Maison de Sport en Santé SAKISOIGNE (MSP SAKISOIGNE), Professions libérales

1 rue bois jaune, Bâtiment B, Résidence le Sablier, 97419 La Possession

0262334223

msp.sakisoigne@gmail.com

Thème
Nutrition (alimentation et activité physique)

Programmes
    Programme PRND : Programme Régional Nutrition Diabète
  • Objectif 1 : Prévention du diabète - action de santé nutritionnelle : Agir sur les facteurs de risque du diabète et de l’obésité
  • Objectif 1.2 : Développer une offre de sport santé de qualité et accessible et promouvoir la santé et le bien être par l’activité physique
  • Objectif 1.6 : Favoriser les actions de prévention en nutrition portées par des professionnels de santé au sein de MSP et des CPTS

Contexte
Le diabète (type 1 et 2) touche 5,4 % de la population en France, soit environ 3,16 millions de personnes. Selon la Fédération française des diabétiques, en France, 700 000 personnes ignoreraient qu’elles sont diabétiques. A La Réunion près de 70 000 patients traités pour un diabète et une augmentation de 4% chaque année, La Réunion constitue un territoire particulièrement touché par cette maladie chronique. L’analyse des données met en évidence :
• Un taux de prévalence des patients traités double de la métropole
• Une entrée dans la maladie plus précoce à La Réunion : la moyenne d’âge des patients traités est de 62 ans contre 67 ans au niveau national
• 2 500 personnes diabétiques âgées de moins de 35 ans, dont 200 enfants de moins de 15 ans
• 1 diabétique sur 3 ignore sa maladie
• Une plus forte exposition des femmes : 55 % des patients
• Une sur-prévalence du diabète gestationnel : 2 femmes enceintes sur 10 concernées par un diabète gestationnel
• Un taux de complications élevé (insuffisance rénale, complications ophtalmologiques, amputations....)
En 2011 la ville de La Possession comptabilisait plus de 30000 habitants, et près de 4 500 Possessionnais sont inscrits en ALD, c'est à dire souffrant d’une maladie chronique déclarée et reconnue soit 14% de la population.
Les maisons de santé pluriprofessionnelle (MSP) créées par la loi Hôpital Patient Santé et Territoires de 2009, permettent la réflexion d’un projet de santé au niveau d’un territoire, comme un quartier, incluant notamment prévention et promotion de la santé. A La Possession, les Professionnels de santé (PDS) ont créé une MSP sous le nom de la MSP Sakisoigne regroupant : 2 médecins généralistes, une diéteticienne, une psychologue, 2 infirmiers, 2 Kinésithérapeutes, une ergothérapeute, une orthophiste, une podologue, un osthéopathe. Tous formés à l’Education Thérapeutique du Patient (ETP). Ces PDS ont écrit un projet de santé identifiant à la fois des thématiques de santé à développer en cohérence avec le contrat local de santé. Parallelement, en 2019, la maison de santé Sakisoigne est labéllisé par le Ministère des sports comme Maison Sport Santé (MSS). L’un des objectifs de la Maison Sport Santé est de contribuer à réduire les inégalités sociales et territoriales entre les individus à tous les âges de la vie. Dans ce cadre, nous avons établis un partenariat avec le prestataire Vital Sport Santé de service en Activité Physique Adapté et Santé (APAS).
Selon le PRS 2018-2023, l’acquisition des repères nutritionnels doit permettre à chacun de pouvoir adapter son alimentation dans un objectif de préservation de sa santé. Ainsi, tout au long de la vie, acquérir des comportements alimentaires sains, alliant plaisir et équilibre, ainsi qu’une activité physique régulière, constituent la meilleure des préventions des maladies métaboliques et nutritionnelles. Elaborés au niveau national, ces repères nutritionnels (activité physique et alimentation) sont aujourd’hui mal connus du grand public à La Réunion.
En juin 2021, nous avons eu l’occasion de déployer via la MSS, la première action sport-santé famille au coeur de Saint-Laurent financé par la Politique de La Ville. Cette action de terrain nous a permis de rencontrer la population et de prendre connaissance des besoins en santé. Il en ressort un manque de connaissance vis-à-vis des repères nutritionnels, notamment sur le « bien manger » et un manque d’accompagnement pour la pratique d’activité physique.
Cette action est fondée sur les propositions générales de l’Organisation mondiale de la santé, en particulier les principes selon lesquels il convient que toute promotion de l’activité physique à des fins de santé se fasse en lien avec d’autres domaines que ceux de la santé publique ou du sport, qu’elle prenne en compte les facteurs culturels, personnels, liés au sexe et environnementaux, et que les activités soient agréables.

Objectif de l'action
* Objectifs généraux
- Développer un programme de prévention sur les repères nutritionnels
- Favoriser les changements de comportements nutritionnels adaptés

* Objectifs opérationnels
- Améliorer la condition physique et la qualité de vie des bénéficiaires
- Améliorer les connaissances des aliments à privilégier et à limiter
- Favoriser des changement de comportement durable

Description
* Réalisation d'une évaluation initiale individuelle
- Entretien motivationnel
- Bilan de condition physique : force et souplesse musculaire, capacités fonctionnelles
- Mesure des paramètres anthropomètriques
- La passation de questionnaire d’habitude alimentaire, l’évaluation : des connaissances nutritionnelles, du niveau d’activité physique et de la qualité de vie

* Mises en place d'ateliers collectifs d’activités physiques adaptées :
- 2 séances d’1h15 par semaine les 3 premiers mois et 1 séance d’1h15 les trois derniers mois :
. Animés par un EAPA
. Objectifs des séances : acquérir les règles d’or de pratique, intégrer des exercices reproductibles
. Basées sur la théorie sociale cognitive de Bandura

* Mise en place d'ateliers collectifs nutritionnel :
- 2 ateliers d’1h30 par mois les samedi matin :
. Animé par une diététicienne nutritionniste
. Atelier 1 à 3 : l’équilibre alimentaire selon le PNNS
. Atelier 4 à 6 : les courses : trucs et astuces, nutriscore
. Atelier 7 et 8 : Les occasions festives
. Atelier 9 et 10 : Cuisine traditionnelle et équilibre alimentaire ( valoriser le patrimoine local et le fait maison
. Atelier 11 et 12 : Les marmailles : comment équilibrer assiette des enfants

* Mise en place d'ateliers collectifs de soutien motivationnel :
- 1 atelier d’1h30 par mois animé par une psychologue
. Atelier 1 : Se fixer un objectif
. Atelier 2 : la gestion du stress et émotions partie 1
. Atelier 3 : la gestion du stress et émotions partie 2
. Atelier 4 : point sur son objectif initial
. Atelier 5 : Identifier ces ressources, les freins et leviers
. Ateliers 6 : Parentalité

* Mise en place de stands de prévention-sensibilisation :
. Dépistage du diabète par l'Infirmier
. Prévention des addictions (Addictions France)
. Découverte des fruits et légumes sous une autre forme (poids des mots)
. Initiation d’activité physique grand public (associations sportives locales)

* Réalisation d'une évaluation individuelle finale

* Réalisation d'un suivi individuel 6 mois post expérimentation afin d’en évaluer son efficacité à court terme

Partenaire de l'action
Association Académie des chances ; Association Ankrage ; Société d'Habitation à Loyer Modéré à la Réunion (SHLMR) ; La Ville de La
Possession ; La Maison de Quartier de Saint-Laurent ; Association Addictions France ; Associations Le Poids des Mots

Année de début de réalisation
2021

Année de fin de réalisation
2023

Durée
20 mois, de octobre 2021 à juillet 2023

Fréquence
Suivie

Public
Adultes 18-55 ans, Personnes de plus de 55 ans, Habitants, Personnes en difficulté socio-économique

Public autre
Habitants du quartier prioritaire de Saint-Laurent

Nombre de personnes concernées
40 personnes (prévisionnel)

Type d'action
Communication, information, sensibilisation, Education pour la santé, Consultation de dépistage, Coordination locale

Outils et supports utilisés :

Aliments pour ateliers nutritionnels ; Stands de prévention

Financeur
  • ARS : Fonds d'Intervention Régional : 10 000 €
  • Etat
  • - DRJSCS : DRAJES : 5 000 €

Evaluation de l'action
* Indicateurs quantitatifs
- Nombre d'évaluations initiales réalisées
- Nombre de séances d'activités physiques adaptées réalisées
- Participation moyenne par atelier
- Nombre d'ateliers nutritionnels réalisées
- Nombre d'ateliers soutien motivationnel réalisés
- Nombre de stands de prevention mis en place
- Nombre de bilans finaux réalisés

* Indicateurs qualitatifs
- Amélioration de la condition physique : comparaison des résultats entre le bilan initial et final
- Amélioration des connaissances des bénéficiaires
- Score de qualité de vie et d'activité physique
- Les paramètres anthropométriques
- Satisfaction des bénéficiaires

Secteur d'activité
Espace public - Milieu de vie, Centres de loisirs et sportifs, Local d’association

Lieu d'intervention
Quartier prioritaire de Saint-Laurent

Niveau géographique
Communal

Commune
La Possession

Niveau communal
La Possession

Plan national
MALADIES CHRONIQUES - Plan national de lutte pour améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de maladies chroniques, SPORT - Plan national sport santé bien-être, NUTRITION - Programme national nutrition santé (2019-2022)

Catégorisation
A1
Développement d'offres de promotion de la santé
A2
Représentation d'intérêts, collaboration entre organisations
A3
Mobilisation sociale
A4
Développement de compétences personnelles
B1
Offres en matière de promotion de la santé
B2
Stratégies de promotion de la santé dans la politique et les institutions
B3
Potentiel social et engagement favorables à la santé
B4
Compétences individuelles favorables à la santé
C1
Environnement physique favorable à la santé
C2
Environnement social favorable à la santé
C3
Ressources personnelles et types de comportement favorables à la santé
D
Augmentation de l'espérance de vie en bonne santé - Amélioration de la qualité de vie - Diminution de la morbidité et de la mortalité (liée à des facteurs de risque)