Savoir Séniors Santé - 2. Le vieillissement cognitif

2011

Action chaînée avec : Savoir Séniors Santé - 2. Le vieillissement cognitif - 2010

Porteur de l'action : Caisse d'Assurance Retraite et de la Santé Au Travail du Sud-Est (CARSAT-Sud Est), Assurance Maladie

Président : Aline MOULIN

35 rue George, Marseille

08 21 10 13 13

http://www.carsat-sudest.fr

Thème
Santé mentale, Vieillissement, Maladies chroniques (autres)

Programmes
    Programme 18 : Vieillissement
  • Objectif : Prévention en matière d'entretien de la mémoire

Contexte
Devenir vieux est aujourd’hui un fait banal. Au début du siècle, quatre français sur dix atteignaient 65 ans ; c’est aujourd’hui le cas de quatre français sur cinq. Atteindre la vieillesse n’est donc plus un privilège.

La tranche d’âge des plus âgés augmente le plus vite. Les projections de population à l’horizon 2050 confirment en effet l’inéluctabilité du vieillissement de la population française puisque, à cette date, la France métropolitaine devrait compter trois fois plus de personnes âgées de plus de 75 ans et quatre fois plus de personnes de plus 85 ans.

En 2009, l’espérance de vie à la naissance en France reste l’une des plus élevée d’Europe (84,5 ans pour les femmes et 77,8 ans pour les hommes).
En dix ans les hommes ont gagné 3 ans et les femmes 2 ans, surtout grâce à l’allongement de la durée de vie et l’arrivée à l’âge de la retraite des « baby boomers » ayant succédé à la dernière guerre (1946-1950).

Ce paramètre constitue l’élément majeur des évolutions prévisibles de la morbidité. La population des pays occidentaux est donc en train de vieillir. Or le rythme du vieillissement depuis deux siècles s’est ralenti, d’abord en Europe occidentale, puis dans le reste du monde quand l’amélioration de l’hygiène, de la médecine et de la nutrition ont atteint les autres continents.

La maladie d’Alzheimer touche aujourd’hui en France près de 800.000 personnes et les maladies apparentées progressent inexorablement avec l’âge : à partir de 85 ans, 1 femme sur 4 et 1 homme sur 5 sont touchés.

Comme le souligne la deuxième mesure du plan Alzheimer 2008-2012 une des conséquences majeures de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées est souvent, pour les aidants, une perturbation forte de leur vie quotidienne, une souffrance psychologique et une dégradation de leur état de santé.
La maladie d’Alzheimer est une maladie très éprouvante pour les proches de la personne malade : la prise en charge quotidienne de ces personnes est d’autant plus difficile que les aidants n’ont jamais été formés. Effacements de la mémoire, troubles du comportement, accès de violence, autant de symptômes que l’aidant ne connaît pas et ne peut anticiper. A l’inverse, il ignore tous des comportements adaptés qui permettront de limiter – dans la mesure du possible – certains impacts de la maladie.

Les enjeux du vieillissement représentent donc un véritable défi. Cette tranche de population nécessite et mobilise de plus en plus de professionnels pour des soins techniques et relationnels qui font appel à des compétences professionnelles en évolution nécessitant des formations adaptées.

Objectif de l'action
* Objectif général
- Permettre aux professionnels des métiers de l’aide à domicile de mieux connaître le vieillissement cognitif et les maladies associées

* Objectifs opérationnels
- Sensibiliser, par des techniques et exercices, à la manière de maintenir et stimuler certaines capacités cognitives pour la personne âgée autonome ou en perte d’autonomie
- Former sur les problématiques psychiques et psychologiques du vieillissement normal et pathologique
- Mieux appréhender les troubles et les principales pathologies cognitives liées à l’avance en âge

Description
* Mise en place de 2 journées de formation plus une demi journée de suivi, deux à trois mois après, pour un groupe de 10 à 15 professionnels des métiers de l’aide à domicile

* Les deux jours de formation sont assurés par des professionnels titulaires d’un master en psychologie cognitive ou neuropsychologie appartenant au réseau « Brain Up Association »

* Les interventions sont composées de données théoriques, exercices ludiques, conseils et mises en situation

* Le premier jour
- Le cerveau – le comprendre pour mieux en prendre soin
- L’anatomie du cerveau : les principales zones (lobes), les éléments constitutifs
- La mémoire, les mémoires et les fonctions cognitives
- Définition et exemples des principales fonctions cognitives

* Le deuxième jour
- Le vieillissement normal
- Les différents effets du vieillissement, au niveau physiologique, cellulaire et vasculaire
- Les principales pathologies, mieux les appréhender pour mieux les prendre en charge
- La maladie d’Alzheimer : les facteurs de risque, l’évolution, les réactions des patients et les comportements à adopter
- Les autres démences

Partenaire d'action
CCAS, Associations d’aide à domicile, EHPAD, Brain Up Association, Epithete, Gulliver

Année de début de réalisation
2011

Année de fin de réalisation
2011

Durée
12 mois

Fréquence
Répétitive

Public
Professionnels de santé, Professionnels du social, Aidants

Nombre de personnes concernées
424 personnes

Type d'action
Communication, information, sensibilisation, Education pour la santé, Formation

Outils et supports utilisés :

PowerPoint réalisé par « Brain Up Association »

Financeur
  • Assurance Maladie : CNAV via le Fond National d’Action Sanitaire et Sociale en faveur des Personnes Agées : 68 000 € €

Evaluation de l'action
* Indicateurs quantitatifs
- Nombre d'aides à domicile formées : 424

* Indicateurs qualitatifs
- Satisfaction des bénéficiaires :
84 % des participants ont été très satisfaits de la formation
81 % des participants ont été très satisfaits de l’organisation et de la répartition du temps de formation
95 % des participants sont satisfaits du contenu de la formation
96 % des participants ont été très satisfaits de l’intervention des intervenants
90 % des participants ont jugé comme « très pertinents » les conseils proposés pendant la formation
A la question « pensez vous pouvoir mettre en pratique les conseils proposés pendant la formation ? » : 90 % des participants répondent « oui »

Lieu d'intervention
CCAS, EHPAD, Locaux des associations d’aide à domicile

Niveau géographique
Régional

Commune
Gap, Carpentras, Le Pontet, Le Thor, L'Isle-sur-la-Sorgue, Nice, Régusse, Peymeinade, Le Cannet, Cannes, Aix-en-Provence, Fréjus, Saint-Raphaël, Gardanne, Plan-de-Cuques, Marseille, Aubagne, Gémenos, La Valette-du-Var, Grimaud, La Croix-Valmer

Niveau départemental
Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var, Vaucluse

Niveau territorial de santé
Aix-en-Provence, Aubagne La Ciotat, Marseille, Cavaillon, Avignon, Carpentras, Toulon-Hyères, Draguignan, Fréjus Saint-Raphaël, Cannes-Grasse, Nice, Gap

Plan national
ALZHEIMER ET MALADIES APPARENTEES - Plan maladie d’Alzheimer et maladies apparentées, GRAND AGE - Plan solidarité grand âge

Catégorisation
A1
Développement d'offres de promotion de la santé
A2
Représentation d'intérêts, collaboration entre organisations
A3
Mobilisation sociale
A4
Développement de compétences personnelles
B1
Offres en matière de promotion de la santé
B2
Stratégies de promotion de la santé dans la politique et les institutions
B3
Potentiel social et engagement favorables à la santé
B4
Compétences individuelles favorables à la santé
C1
Environnement physique favorable à la santé
C2
Environnement social favorable à la santé
C3
Ressources personnelles et types de comportement favorables à la santé
D
Augmentation de l'espérance de vie en bonne santé - Amélioration de la qualité de vie - Diminution de la morbidité et de la mortalité (liée à des facteurs de risque)