Travailler les phénomènes de violence à travers une entrée CPS : Expérimentation d’un atelier au sein de l’Etablissement Pénitentiaire pour Mineurs (EPM) d’Orvault

Pays de la Loire

2018

Action chaînée avec : Travailler les phénomènes de violence à travers une entrée CPS : Expérimentation d’un atelier au sein de l’EPM d’Orvault - 2016

Thème
Conduites addictives, Violence (dont mutilations sexuelles), Compétences psychosociales

Contexte
L’IREPS accompagne la PJJ dans le déploiement d’une démarche de promotion de la santé au sein de ses services depuis 2012. Cet accompagnement se traduit notamment à travers la mise en œuvre d’action à destination des mineurs sous main de justice et des professionnels de la PJJ.

Objectif de l'action
*Objectif général:
Travailler le phénomène de violence à travers le développement et le renforcement des compétences psychosociales:
- conscience de soi et de l’empathie
- gestion de ses émotions
- stratégies de coping
- compétences de prise de décision et de résolution de problème

Description
Le choix de travailler les CPS au sein de l’EPM est judicieux. La littérature montre qu’agir sur les compétences psychosociales constitue une forme de prévention efficace, qui s’inscrit dans le champ de la prévention universelle. Cela contribue à diminuer de manière significative les comportements à risque chez les enfants et adolescents lorsque le travail est mené sur la durée. Parallèlement, cela impacte positivement sur les relations interpersonnelles, l’empowerment, la capacité des personnes à exprimer leurs désirs et besoins, le bien-être et le vivre ensemble.
Depuis 2016, des ateliers à destination des mineurs incarcérés sont menés sur les compétences conscience de soi et gestion des émotions.
Ces ateliers participent d’une volonté d’agir en faveur du renforcement des potentialités, ressources et capacités des mineurs incarcérés, plutôt que d’être sur une porte d’entrée risque, dysfonctionnement ou déficit.

Les actions menées en 2017 s'inscrivent dans la continuité de celles menées en 2016.
En 2018, 6 sessions ont eu lieu et ont réuni à chaque fois 3 à 5 mineurs.
Chaque session est composée de 8 heures d'atelier.

Par ailleurs, un atelier de niveau 2 a été conçu et animé à destination de mineurs ayant participé aux ateliers de niveau 1. Le niveau 2 vise plus particulièrement à développer les stratégies de coping.

En parallèle, la chargée de mission de l'IREPS, l'éducatrice de l'EPM ainsi que deux conseillers techniques de la DT 44-85 ont effectué un travail de repérage pour identifier des outils pédagogiques traitant de la santé globale. L'enjeu était ici d'élargir la palette des outils pédagogiques utilisés auprès du public de l'EPM, en repérant des outils pertinents et adaptés aux spécificités du public.
Les outils retenus ont été expérimentés auprès de 2 groupes de mineurs sur une mâtinée. A l'issue de chaque expérimentation, les jeunes ont pu s'exprimer sur leurs ressentis et leurs vécus.
Ces temps, à vocation très interactive, visaient à permettre aux jeunes de se positionner sur les outils pertinents à proposer ensuite à d'autres groupes.

Partenaire d'action
PJJ, EPM Orvault

Année de début de réalisation
2018

Année de fin de réalisation
2018

Durée
12 mois

Fréquence
Suivie

Public
Adolescents (13-18 ans), Professionnels de l'éducation, Personnes détenues ou sous main de justice

Nombre de personnes concernées
professionnels PJJ: 1
mineurs détenus:

Type d'action
Education pour la santé, Formation, Appui et/ou suivi en méthodologie et évaluation

Outils et supports utilisés :

Le langage des émotions, FCPPF (Fédération des centres pluralistes de planification familiale) Bruxelles Feelings

Communication et valorisation de l'action
présentation du projet sur l'intranet PJJ

Evaluation de l'action
* Indicateurs quantitatifs sur les sessions jeunes "niveau 1":
- nombre de réunion de préparation des séances: 2
- nombre de professionnels engagés dans la démarche : 1 éducatrice PJJ de l'EPM + 2 conseillers techniques de la DT PJJ 44-85
- nombre de séances animées auprès des mineurs:
8 séances de 2 heures
- nombre de participants à chaque séance:
entre 3 et 6 jeunes
- nombre total de jeunes touchés par l'action: 21
- nombre de temps de debriefing à l'issue des séances à destination des mineurs:
8 temps de 30 min à 1heure entre l'éducatrice PJJ et la chargée de mission IREPS


* Indicateurs quantitatifs sur la session jeunes "niveau 2":
- nombre de réunion de préparation des séances: 1
- nombre de professionnels engagés dans la démarche : 2 (éducatrice PJJ EPM + 1 chargée de mission IREPS)
- nombre de séances élaborées à destination des mineurs:
1 séance de 2 heures
- nombre de participants :
XX jeunes
- nombre de temps de debriefing à l'issue des séances à destination des mineurs:
1 rencontre entre les l'éducatrice PJJ et la chargée de mission IREPS

* Indicateurs quantitatifs sur lea session "repérage d'outils santé globale":
- nombre de réunion de préparation des séances: 2
- nombre de professionnels engagés dans la démarche : 1 éducatrice PJJ de l'EPM + 2 conseillers techniques de la DT PJJ 44-85 + 1 chargée de mission IREPS
- nombre de séances animées auprès des mineurs:
XX séances de 1 heures
- nombre de participants à chaque séance:
entre 3 et 4 jeunes
- nombre total de jeunes touchés par l'action: 12
- nombre de temps de debriefing à l'issue des séances à destination des mineurs:
1 réunion entre l'éducatrice PJJ, les deux conseillers techniques de la DT 44-85 et la chargée de mission IREPS

Secteur d'activité
Etablissement pénitentiaire

Lieu d'intervention
Etablissement pénitentiaire pour mineurs, Orvault

Niveau géographique
Régional

Commune
Orvault

Niveau départemental
Loire-Atlantique

Catégorisation
A1
Développement d'offres de promotion de la santé
A2
Représentation d'intérêts, collaboration entre organisations
A3
Mobilisation sociale
A4
Développement de compétences personnelles
B1
Offres en matière de promotion de la santé
B2
Stratégies de promotion de la santé dans la politique et les institutions
B3
Potentiel social et engagement favorables à la santé
B4
Compétences individuelles favorables à la santé
C1
Environnement physique favorable à la santé
C2
Environnement social favorable à la santé
C3
Ressources personnelles et types de comportement favorables à la santé
D
Augmentation de l'espérance de vie en bonne santé - Amélioration de la qualité de vie - Diminution de la morbidité et de la mortalité (liée à des facteurs de risque)