Prevention des souffrances psychiques par le développement des compétences psychosociales chez les jeunes enfants

Grand Est

2018

Thème
Compétences psychosociales

Contexte
L’association œuvre depuis 1998 à l’accompagnement des actions de prévention en milieu urbain et rural dans des établissements scolaires, des centres sociaux, des maisons de quartier et des associations partenaires.
Elle agit ainsi en complémentarité et en soutien des adultes relais, pour la mise en œuvre d’actions de prévention précoce centrées sur le développement et le renforcement des facteurs de protection
Autour de cette démarche préventive globale, elle mobilise et met en réseau différents milieux de vie (écoles, maisons de quartier, familles…) et fédère différents acteurs (enseignants, professionnels de la santé, éducateurs ou animateurs).
En 2018, elle entreprend de réactiver le maillage et de renforcer le lien avec les différents acteurs sur certains territoires : en favorisant le partenariat entre les établissements scolaires et le tissu associatif, et en venant en appui de dispositifs éducatifs mis en place par l’Education Nationale comme les parcours avenir, citoyen et éducatif de santé.
L’association est de plus en plus, sollicitée pour accompagner le développement des compétences psychosociales qui constitue un élément essentiel de ces parcours.
Les besoins et les attentes des acteurs ont pu être précisés et focalisent de plus en plus sur l’identification, la compréhension et la gestion des émotions. Cette demande s’explique non seulement par une demande institutionnelle forte (par exemple pour les enseignants le travail sur les émotions fait partie du programme d’enseignement moral et civique), mais aussi par le contexte sociétal où règne la primauté de l’immédiateté ce qui entraine chez certains enfants, un sentiment de frustration face à un refus de l’adulte et provoque des réactions colériques (primauté de l’individuel sur le collectif).
La approche globale et basée sur l’utilisation de différents types d’interventions-utilisation d’histoires comme médiation, ateliers relations parents/enfants par le jeu, ateliers de relaxation, ateliers de massage, ateliers artistiques pour travailler sur les émotions - est de plus en plus sollicitée par différents acteurs pour répondre à des problématiques diverses telles que la perte de limites et de repères pour certains enfants, le manque de concentration, une faible estime de soi, des difficultés à gérer ses émotions, un environnement familial peu stimulant.

Objectif de l'action
* Objectif général
- Prévention des souffrances psychiques par développement des compétences psychosociales chez les jeunes enfants


-Informer les acteurs sur la démarche de prévention

Description
* Réalisation d'un recueil et un diagnostic des besoins

Année de début de réalisation
2018

Année de fin de réalisation
2018

Public
Nourrissons (0-2 ans), Enfants (2-5 ans), Enfants (6-9 ans), Préadolescents (10-12 ans), Professionnels de santé, Professionnels du social, Professionnels de l'éducation, Parents, Personnes en difficulté socio-économique

Type d'action
Communication, information, sensibilisation, Accueil, écoute, orientation

Financeur
  • ARS : 76 500 €
  • CAF : 1000 €
  • - Communes et intercommunalités : Ville de Reims: 1950; CLS: 8000 €
  • - Conseils départementaux : 4000 €
  • - MILDECA : 4000 €
  • Autre : Contributions établissements scolaires et éducatifs: 2530 €

Evaluation de l'action
* Indicateurs de résultats
- Evaluation des connaissances et autonomisation

Lieu d'intervention
Ecoles, collèges, associations, assistantes maternelles, maisons de quartier, centres de protection maternelle et infantile

Niveau géographique
Territorial

Catégorisation
A1
Développement d'offres de promotion de la santé
A2
Représentation d'intérêts, collaboration entre organisations
A3
Mobilisation sociale
A4
Développement de compétences personnelles
B1
Offres en matière de promotion de la santé
B2
Stratégies de promotion de la santé dans la politique et les institutions
B3
Potentiel social et engagement favorables à la santé
B4
Compétences individuelles favorables à la santé
C1
Environnement physique favorable à la santé
C2
Environnement social favorable à la santé
C3
Ressources personnelles et types de comportement favorables à la santé
D
Augmentation de l'espérance de vie en bonne santé - Amélioration de la qualité de vie - Diminution de la morbidité et de la mortalité (liée à des facteurs de risque)